mercredi 10 octobre 2018

Lumière 2018: "Walkover", une jeunesse polonaise

Bonjour à tous

en 1965, Jerzy Skolimowski réalisait Walkover, son deuxième long métrage, dans lequel il joue lui même le rôle d'Andrzej, personnage récurrent de ses premiers films. Le festival Lumière l'a donc programmé en avant première de sa ressortie (prévue en 2019) et il sera projeté à l'Institut Lumière le mercredi 17 octobre à 18h15.

Le film vaut tant pour la forme que pour ce qu'il raconte, notamment de la société polonaise de ces années 1960. La forme tout d'abord. Avec 28 plans seulement, Skolimowski réussit une vraie prouesse pour raconter une histoire riche en rebondissements. Un étudiant renvoyé de polytechnique retrouve une femme qui veut faire sa vie avec lui. Mais il rencontre aussi son ancien entraîneur de boxe qui lui propose de remonter sur le ring. En 1h17, le cinéaste polonais propose donc deux objectifs à son personnage qui va bientôt avoir 30 ans, avec des mouvements de caméra créant souvent des plans chaotiques.
Sur le fond, Skolimowski en raconte beaucoup sur cette société polonaise marquée par le communisme. En 1956, Andrezj aurait eu 21 ans, l'âge des contestations, des revendications. Pour tous les spectateurs, 1956 est dans les mémoires polonaises. C'est l'année de la tentative de remise en cause de la suprématie soviétique avec l'arrivée au pouvoir de Gomulka. Mais les menaces de Moscou remirent la Pologne dans le rang du Bloc de l'Est. Ainsi, en 1965, c'est un Andrezj, symbole de cette jeunesse orpheline de ses rêves, de ses aspirations que Skolimovski dépeint. Un personnage encore adolescent alors même qu'il a près de 30 ans. Un personnage qui n'a pas réussi ses études, qui ne s'engage pas sentimentalement et à qui on propose un nouveau défi, combattre sur le ring, défi individualiste dans une société écrasée par le poids du collectif et de la soumission.

Un film à découvrir donc, réalisé par un cinéaste qui a travaillé avec les plus grands metteurs en scène polonais, dont Andrezj Wajda et Roman Polanski.

Mercredi 17 octobre - 18h15 - Institut Lumière salle 2
Walkover de et en présence de Jerzy Skolimowski
Réservation


À bientôt
Lionel Lacour

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire