mardi 18 juin 2013

Les sévices éducatifs: un modèle français au cinéma?

Bonjour à tous,

en plein débat français sur la légalité ou non de la gifle comme moyen éducatif, deux très courts extraits pour nous rappeler que les temps changent! Et on n'ose imaginer ce que les associations d'aujourd'hui diraient si de telles séquences étaient réalisées aujourd'hui.











video
Rue des prairies de Denys de la Patellière, réalisé en 1959 nous montre comment Jean Gabin savait imposer  son autorité à sa fille (Marie-José Nat)


video
La gifle de Claude Pinoteau, réalisé en 1973, avec une réaction "un peu" excessive de Lino Ventura, père pour l'occasion d'Isabelle Adjani!



Alors? Gifle ou pas gifle? Que les législateurs et censeurs ne fassent pas comme avec la pipe de Monsieur Hulot ou la gitane de Serge Gainsbourg. Qu'ils nous laissent ces moments de cinéma!
Au fait, il y a aussi la gifle de Bruno Cremer à Vanessa Paradis dans Noces blanches. N'hésitez pas indiquer en commentaire d'autres films montrant un père ou une mère exécuter une taloche ou une fessée mémorable!

À très bientôt
Lionel Lacour

3 commentaires:

  1. Si je me souviens bien, il me semble que dans "A nos amours" Pialat gifle Sandrine Bonnaire qui se trouve être sa fille.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je crois bien que vous avez raison. Intéressant parce que c'est encore un cinéma différent! Merci pour votre contribution!

      Supprimer
  2. De rien cher professeur.
    (Deborah)

    RépondreSupprimer