samedi 5 octobre 2019

Lumière 2019 - Quand Émile Cohl donna une âme à ses dessins

Bonjour à tous

pour beaucoup de personnes, Émile Cohl est d'abord le nom d'une école qui forme de futurs graphistes ou designers travaillant plus tard dans tous les domaines, y compris les jeux vidéo. Mais Émile Cohl est d'abord un des précurseurs du film d'animation.
En 2008, alors qu'il a 51 ans, il rejoint la société Gaumont, historiquement la première société de production de cinéma du monde, et réalise de nombreux films d'animation.

Ce sont quelques uns de ces courts-métrages que le Festival Lumière programme en partenariat avec Gaumont qui les a restaurés afin d'en permettre la redécouverte, dont le fameux Fantasmagorie, reprenant ici un titre qui avait fait les beaux jours des spectacles à la lanterne magique et dont les plus fameux furent ceux d'Etienne-Gaspard Robert à la fin du XVIIIème siècle.

Les spectateurs pourront découvrir des œuvres rares qui ont participé à l'aventure du cinéma après les vues Lumière et les films avec des vrais acteurs. Car ce qui saute aux yeux, c'est à la fois le génie d'Émile Cohl mais aussi la contemporanéité de ses films. Parce qu'il a compris qu'un dessin mis en mouvement par la magie cinématographique acquérait la vie le temps de la projection et créait une empathie insensée avec des spectateurs surpris d'être émus par des dessins qui devenaient soudain animés, c'est-à-dire étymologiquement doté d'une âme.

Alors oui, il y a eu Disney, Grimault et les autres, mais il y a eu avant eux Émile Cohl. Et le Festival Lumière est aussi là pour le rappeler et montrer ses films!


Mercredi 16 octobre - 9h30Institut Lumière (salle 2)
Courts métrages d'Émile Cohl
En présence de Manuela Padoan, directrice des Archives Gaumon-Pathé
Réservation: www.festival-lumiere.org



À très bientôt
Lionel Lacour

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire