vendredi 25 septembre 2015

Lumière 2015: "Gentleman Rissient", le documentaire sur un passeur de cinéma

Bonjour à tous,

Pierre Rissient est une des personnalités incontournables du cinéma, français ou étranger, qui a permis à ce que bien des films soient vus et compris par des générations entières de cinéphiles. Depuis 2009, il arpente les salles du Festival Lumière et intervient régulièrement pour présenter cinéastes, films, comédiens dans les salles combles de Lyon et de sa région.
En 2007, un premier documentaire était réalisé sur lui, reconnaissant son rôle non négligeable sur le cinéma, notamment en révélant au monde, et à la France en particulier, des cinéastes qui allaient devenir des maîtres incontestés. C'était ainsi que le documentaire Man of cinema: Pierre Rissient réalisé par le documentariste Todd McCarthy rappelle comment Eastwood ou Campion ont été soutenus par Pierre Rissient.

Comme souvent, nul n'est prophète en son pays. Mais cet ami de Bertrand Tavernier a enfin un documentaire réalisé par des Français pour rappeler au public français - et plus anglo-saxon cette fois - combien Rissient est un homme de l'ombre qui a révélé les lumières sur bien des artistes, sur bien des films.
Ainsi, ce sont trois co-réalisateurs qui ont participé à cette œuvre essentielle et nécessaire. Benoît Jacquot d'abord, cinéaste français réalisateur notamment de Les adieux à la reine ou récemment de 3 cœurs, est un de ceux-là, amateur de cinémas variés allant de Hitchcock à la Nouvelle vague. C'est aussi Pascal Mérigeau, biographe infatigable sur le cinéma à qui l'on doit notamment des ouvrages sommes sur Mankiewicz ou Renoir. C'est enfin le réalisateur et producteur Guy Seligmann qui complète cette co-réalisation.

Cet hommage rendu - enfin - par des cinéphiles français à Pierre Rissient est celui rendu à, comme le nom du documentaire l'indique, à un passeur de cinéma. Sans Pierre Rissient, et avec lui, tous les autres précurseurs français, comme le regretté Raymond Chirat, bien des cinéastes auraient été passés sous silence, non ou peu distribués. Le mérite de Pierre Rissient est celui de ne pas se limiter au cinéma dit d'art et d'essai. S'il peut défendre certains cinéastes chinois, il peut également s'enthousiasmer devant des films de Don Siegel et défendre les talents de cinéaste d'un Clint Eastwood alors au firmament de sa carrière d'acteur et à qui un certain milieu intellectuel reprochait des idées un peut trop conservatrices.

Au Festival Lumière 2009,
photographie dans la salle du Hangar
de l'Institut Lumière


C'est parce que Pierre Rissient n'est d'aucune chapelle, qu'il a su passer le goût de tous les cinémas, pointu ou populaire, en ne négligeant pas que le cinéma est d'abord un art de masse, qu'il est un invité permanent de ce festival Lumière qui, en programmant ce documentaire, Gentleman Rissient (AKA Pierre Rissient, passeur de cinéma) justifie de fait le succès de cet événement lyonnais.




Ce documentaire sera projeté en la présence de Pierre Rissient:


Samedi 17 octobre 2015 à 19h15
dans la salle 2 de l'Institut Lumière.

Billetterie en ligne
ou par téléphone: 04 78 78 18 95

Aucun commentaire:

Publier un commentaire