mardi 7 octobre 2014

Festival Lumière 2014 - Stéphane Lerouge: pour l'amour des musiques de film

Bonjour à tous

"Chabadabada Chabadabada".... quelques onomatopées qui évoquent une musique, et pas n'importe laquelle, une musique d'un film. C'est ce que Stéphane Lerouge défend corps et âme. Car pour lui, le cinéma est à jamais lié à la musique qui accompagne le film. Que serait Il était une fois dans l'ouest sans les partitions d'Ennio Morricone? Les westerns ayant la musique de Dimitri Tiomkin seraient bien différents. Et la panthère rose manquerait certainement d'identité si Henry Mancini n'avait pas composé ce morceau pour un saxophone reconnaissable entre tous.

Invité au Festival Lumière 2014 pour une master class sur l'édition musicale de films, Stéphane Lerouge vient apporter son talent et son expérience d'éditeur pour les heureux spectateurs. En effet, depuis 2000, il dirige la collection "Écoutez le cinéma" chez Universal Music France. Universal ayant acheté divers autres éditeurs ayant dans leur catalogue diverses bandes originales de films, Stéphane Lerouge a pu déjà s'appuyer sur un patrimoine qu'il ne restait plus qu'à valoriser. En attendant de pouvoir élargir la collection avec des œuvres qui ne manquent pas mais dont les sources sont parfois difficiles à obtenir, notamment parce que les masters originaux ont été perdus, détruits ou difficilement exploitables (voir à ce sujet l'article Les trésors de Stéphane Lerouge du site Underscore, le magazine de la musique de films.

La collection que dirige Stéphane Lerouge se concentre sur le cinéma français qui ne manque pas de compositeurs de talent comme Maurice Jarre, le maître, François de Roubaix qui apporta en son temps une grande modernité aux films français, ou Francis Lai tellement associé au réalisateur d' Un homme et une femme et d'autres encore.

Pour Stéphane Lerouge, la musique crée des images au-delà du film. Dans une interview donnée à Libération le 2 avril 2013, il témoignait des images qu'il avait fantasmées sur la bande son de Maurice Jarre pour le film de Georges Franju Les yeux sans visage, totalement différentes de celles du film! Cette expérience constitue alors pour lui une évidence. Plus récemment, le 3 octobre 2014, il affirmait dans la version numérique du Figaro que le cinéma de Truffaut s'écoute, peut-être autant qu'il se regarde. Et après le coffret Jacques Demy-Michel Legrand sorti en 2013, la collection dirigée par Stéphane Lerouge a sorti en septembre dernier un coffret intitulé "Le monde musical de Truffaut" à l'occasion de la rétrospective Truffaut à la Cinémathèque française.


La Master Class que donnera donc Stéphane Lerouge mercredi 15 octobre à 10h30 à l'Institut Lumière - Salle 2 - Villa sera donc une occasion exceptionnelle de pouvoir comprendre à la fois son travail d'éditeur, son rapport avec les producteurs, autant de musiques que des films, sa perception des relations entre cinéastes et la musique qui habille leurs films et enfin sa crainte de voir les compositions originales de musiques de films disparaître au profit de compilations de musiques préexistantes.

MERCREDI 15 OCTOBRE - 10H30 - INSTITUT LUMIÈRE SALLE 2 - VILLA
Réservation des places par téléphone: 04 78 78 18 95
ou sur le site www.festival-lumiere.org

À bientôt
Lionel Lacour

Aucun commentaire:

Publier un commentaire