mardi 2 octobre 2018

Lumière 2018: Orson Welles en un documentaire majeur

Bonjour à tous

Le nom d'Orson Welles résonne pour tous les cinéphiles. Depuis son premier film Citizen Kane, le cinéaste s'est d'emblée imposé comme un des plus grands cinéastes de l'Histoire du Cinéma. C'est donc ce personnage gargantuesque qui est au cœur du documentaire They'll love when I'm dead réalisé par Morgan Neville et qui sera projeté à la Villa Lumière (Salle 2 de l'Institut Lumière le mardi 16 octobre 2018 à
21h.

1h39 de plaisir cinéphilique, produit par Netflix, pour découvrir comment le montre sacré d'Orson Welles s'est investi de manière totale mais complètement dispersée dans un projet de long métrage: The other side of the wind.
Le réalisateur revient donc sur ces 15 années qui ont marqué  la genèse de ce film, dont 6 de tournage, retraçant à la fois les envies du cinéaste de faire un film sur un vieux réalisateur, interprété par John Huston mais dont on peut lire rapidement qu'il est le double de celui qui interpréta Le troisième homme, mais également les désirs de Welles. De sa double vie sentimentale à ses choix de comédiens en passant par des drames ou par l'incongruité d'une production intégrant des financements iraniens, le documentaire retrace 6 années d'un tournage qui n'en finissait pas, épuisant comédiens et techniciens ainsi que les producteurs, les premiers s'engageant dans ce projet sans vraiment être payés, les derniers ne sachant quand le film finirait tout en voyant le désastre financier poindre!

Ce documentaire, extrêmement riche en archives et en témoignages divers, permet de montrer tout le génie d'Orson Welles mais aussi toute sa démesure. Amateur de tous les plaisirs, ouvert sur tous les cinémas, ce documentaire offre une synthèse de ce que fut ce cinéaste autour de son projet le plus fou et dont Peter Bogdanovich fut un des témoins majeurs.



Mardi 16 octobre 2018 -  21h - Salle 2 de l'Institut Lumière.
They'll love when I'm dead  de Morgan Neville
Réservation

À très bientôt
Lionel Lacour


Aucun commentaire:

Publier un commentaire